COCO ARGENTEE / MANI BELLA /LADY PONCE: LE GRAND MENAGE

12/10/2015 00:58

Le grand ménage tant annoncé depuis le début de l'année s'est opéré progressiment et aujourd''hui c'est chose faite, chaque artiste a revu et corrigé son statt managerial.

 

COCO ARGENTEE:

Après trois ans de collaboration, l'artiste internationale Coco Argenté a décidé de secouer sa tanière; résultat: Une équipe de danse reduite de moitié, et  Mr TANKO DIMENKO (manager ) viré et banni des effectifs. De source bien introduite, le climat était devenu insoutenable entre l'artiste et son manager; l'artiste n'aurait pas supporté que son manager "qu'elle a fabriqué et imposé comme tel dans le milieu", organise des événements paralleles à son agenda à elle.En effet se sentant grossir les bourses grace à l'ora de son artiste, Mr Tanko organisait des concerts et autres évenements culturels au détriment de son artiste titualire avec qui il avait un contrat d'exclusivité .La goutte d'eau qui aurait fait débordé le vase est le projet "Cameroon tour" qui a lamentablement foiré et englouti plusieurs millions investi de la poche de l'artiste.Enfin de nombreux soupcons de malversations financières ont décidé sa patronne à ne plus vouloir collaborer avec celui-ci. le poste est  vacant et  en attendant , les affiches et banderolles sont provisoirement sous-traitées par le technicien infographiste de Planet Stars. Coco argentée prépare actuellement la sortie d'un nouveau clip vidéo tourné aux etats unis.Un zook love . Les premières images exclisives seront disponibles dans les quinze jours, et la signature à coup sur ne portera plus la mention "PRO PRODUCTION"

 

MANI BELLA

La belle et pala pala girl n'est pas en reste. Après deux ans de collaboration fructueuse, Mr Freddy de Paris a été remercié en début d'année. Les raisons restent floues, mais il semble que l'incompatibilité d'humeur soit à l'origine du divorce.En effet, Mani Bella, calme par nature supportait de moins en moins les excès d'humeur de son agent.Elle s'est offerte les serrvices de PEGGY FROSTEE, l'actuelle manageur de l'internationale Nigeriane YEMI ALADE.C'est d'ailleurs elle qui a été dépéché aux AFRIMMA AWARDS 2015 aux USA pour recevoir le prix de MANI BELLA  comme meilleure artiste feminin afrique centraleet par la meme occasion, elle a également récupéré celui de YEMI ALADE , meilleure artiste feminin afrique de l'ouest..Après le succès international de son tube "pala pala", Mani Bella a probablement voulu se hisser  à l'echelle internationale en changeant de Manager, car il faut le préciser ici? Freddy De Paris, comme beaucoup d'autres Manager Camerounais, ont un champ d'action bien limité sur le plan international.

 

 

LADY PONCE

Depuis  le succès mitigé de son dernier album Bain de sons, la petite ponceuse d'Akono (son village natal) a renouvellé ses effectifs; bien qu'ayant conservé son trop plein de danseurs jugé parfois inutile,elle a opéré de grands changements dans son staff managerial. Aux dernières infos non confirmées, TCHOP TCHOP serait en touche au profit exclusif de  GASTON MPEG.Bien que n'ayant pas été officiellement botté en touche GUY METANG reste sans poste fixe; par contre le futé réalisateur-radio ALAIN BOBANE est actuellement plus proche de l'artiste; c'est d'ailleurs lui qui gére la page officielle facebook de l'artiste.

 

ALAIN DEXTER

L'animateur de l'émission ALAIN DEXTER, celui par qui tous les artistes jurent, a opéré de grands changements sur son équipe de production; ainsi, le talentueux JOJO monteur-et realisateur du magazine PLANET STARS a été limogé il ya quelques mois au profit d'un jeune infographiste sorti fraichement de l'école.

 

MBALE MBALE / DYNASTIE LE TIGRE /

Cest  artistes sont les heureux élus de PHOENIX PRODUCTION qui a signé un contrat d'exclusivité avec eux sur sept ans.Les Frères MBALE sont d'ailleurs annoncés au ZENITH DE PARIS en début 2016 , un evenment grandiose organisé par le Duc ARMAND NLEND ( en photo),CEO de phoenix prod.

 

TI VIVIANE / NAT LA BOMBE / FRAZY EPIEN

Toutes les trois ont rompu avec l'écurie Jean Jacques Vidéo de Suisse.

 

La rédaction