LUCY LE NOUVEAU FILM DE LUC BESSON.PLUS PUISSANT QUE MATRIX

07/08/2014 23:59

 

Les chiffres parlent pour lui. En une semaine sur les écrans américains, Lucy, porté par Scarlett Johansson, a déjà rentabilisé son coût de production en engrangeant plus de 45 millions de dollars. Il s'agit du plus gros succès outre-Atlantique de Luc Besson depuis Le Cinquième Élément, diffusé ce soir sur France 2, et ses 63 millions de dollars de recettes en 1997. On retrouve dans ce nouveau long métrage, tout l'ADN du cinéma de Luc Besson, qui a souvent été malmené par la critique. Cet autodidacte du septième art prend plaisir à sublimer les femmes en héroïnes de film d'action, seules face à l'adversité. Dans Lucy, c'est la star Scarlett Johansson qui endosse ce rôle. Elle incarne une étudiante américaine qui va voir ses facultés physiques et psychiques décuplées après avoir absorbé accidentellement une drogue expérimentale.

«Dans le cinéma, on essaie de vivre ce que l'on ne peut pas vivre dans notre vie. Une heure trente avec mon voisin de palier, ce n'est pas ce qui m'attire sur grand écran. J'ai envie de voir 2001, l'odyssée de l'espace, Star Wars, La Guerre du feu, de Jean-Jacques Annaud...», résumait récemment Luc Besson. Sa société EuropaCorp remonte donc la pente, après avoir essuyé de sérieuses difficultés financières en 2011. En effet, grâce aux bons scores de Lucy, l'action de l'entreprise vient de grimper de 15 % à la Bourse. Au-delà des recettes générées par les entrées, le succès du film devrait également doper l'image du réalisateur et producteur français aux États-Unis. Une bonne nouvelle pour EuropaCorp, qui vient de créer un nouveau département à Los Angeles afin d'acquérir des films, notamment pour la distribution nord-américaine.

À savoir

Lucy fera l'ouverture de la 67e édition du Festival international du film de Locarno, en Suisse, le 6 août, date de sa sortie en France. Ce même jour, Luc Besson présentera son film en personne, pour une séance unique, à la Cité du cinéma, qu'il a créée à Saint-Denis.

source: Le Figaro

www.youtube.com/watch?v=MVt32qoyhi0