QUE SE PASSE T IL ENTRE MANI BELLA ET CHANTAL AYISSI?

08/08/2015 05:40

LA CHRONIQUE DU WEEK END

par Damaso EM

 

Les deux artistes parmi par les plus cotés de la musique camerounaise viennent d'engager une bataille judiciaire dont le 1er épisode aura lieu selon nos informations au tribunal correctionnelle de Nanterre près de Paris, au cours d'une audience publique que présidera un juge de la 18e chambre à 09h précises. Cette audience fait suite à une plainte déposée par Me Ndoumou avocat au barreau de Paris pour le compte de sa cliente Véronique MANI BELLA pour menaces de mort. Selon nous sources, Chantal AYISSI n'avait pas digéré la présence de sa jeune consœur Mani Bella à une cérémonie de présentation de mode organisée par Imane AYISSI, styliste international bien connu et grand frère de la chanteuse du même nom, elle même ex femme de Roméo Dika. Mani Bella s'y était rendue suite à une invitation à elle adressée par le styliste en personne. Ayant pour règle d'or de rendre publics ses faits et gestes et surtout ses sorties publiques, elle n'a pas manqué de publier les photos de la cérémonie où elle pose avec Imane AYISSI. Il n'en est pas fallu plus pour provoquer le courroux de Chantal, la doyenne du bikutsi moderne est entrée dans une colère noire, elle a inondé le téléphone de Mani Bella de sms, les uns aussi violents que les autres, assortis de menaces de mort. Mani Bella qui était loin de s'imaginer de tels actes venant de celle à qui elle donne du "grande sœur" a d'abord cru que celle-ci s'était trompée de numéro de téléphone et même d'interlocuteur, elle décida donc de lui passer un coup de fil pour lever tout équivoque, question d'avoir le cœur net. Mal lui en a pris, la petite sœur du célèbre danseur AYISSI Leduc n'a pas loupé l'occasion de lui dire en direct tout le bien qu'elle pensait d'elle, tous les noms d'oiseaux y sont passés, confirmant oralement tout le venin qu'elle avait craché par sms. Suffisant pour que Me Ndoumou, fasse constater et authentifier les sms par un huissier de justice, prélude à une citation direct qui vient de donner lieu à la programmation de la 1ère audience. Si les charges pour lesquelles Chantal AYISSI est poursuivie sont retenues, elle risque une lourde peine de prison, des dommages et intérêts, et d'une amande, le tout pouvant aller jusqu’à des dizaines de milliers d’euros.
Rencontré à Paris il y a deux semaines en marge de la présentation officielle de l'album de l'artiste Ti Viviane, la nouvelle coqueluche du Bikutsi, le patriarche AYISSI Leduc avait confirmé l'information, mais s'était abstenu de faire un quelconque commentaire, arguant du fait que de tels actes n'honorent pas la culture camerounaise.

On se rappelle qu'il ya quelques mois, certains observateurs non avertis avaient cru que Mani Bella et Chantal AYISSI étaient du même bord dans la guéguerre qui opposait les états majors certaines artistes Bitkutsi. L'entourage de Lady Ponce avait alors accusé nommément Mani Bella d'avoir orchestré une campagne de sabotage par personnes interposées contre Lady Ponce et Coco Argentée. Au même moment Chantal AYISSI se faisait vilipender par un mystérieux profil facebook au nom d’Océanne Camer. Sa Majesté Joseph ETEBA NKOU, acteur culturel bien connu avait alors pris faites et causes publiquement pour Mani Bella et Chantal AYISSI avec plus ou moins de bonheur. Celui-ci avait justifié ses actions et surtout ses critiques envers certains artistes par le fait qu'il combattait ce qu'il appelle le "sans caliçionniste" qui est entrain coloniser le rythme bikutsi, le bikutsi de ses ancêtres doit rester propre, selon ses dires. A cette époque là, personne n'aurait pu croire que Chantal AYISSI et Mani Bella pouvaient se retrouver dans un tribunal, l'une contre l'autre.
Damaso EM