SAMUEL ETOO: JOUEUR AFRICAIN DE L'HISTOIRE DU FOOT.TOP 20 CLASSEMENT EUROSPORT

09/09/2014 12:34

Le Top 20 des joueurs africains


Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 10/02/2013 à 17:00 -
Suite de notre classement des joueurs africains les plus marquants de l'histoire. Samuel Eto'o trône à la première place, devant George Weah et Roger Milla.
Reuters

1. SAMUEL ETO'O
Pays: Cameroun
Date de naissance: 10 mars 1981
Lieu de naissance: Douala
Poste: Attaquant

En bref: Il parle de lui à la troisième personne. Il a un ego plus grand que l'Afrique. Il pense qu'il est le plus grand. Il a raison. Samuel Eto'o est le plus grand joueur de l'histoire du football africain.

Parcours en sélection: On pourrait faire la fine bouche. C'est vrai, le Cameroun de Samuel Eto'o n'a pas toujours donné sa pleine mesure. C'est tout particulièrement vrai en Coupe du monde, où les Lions Indomptables n'ont pas franchi le premier tour en 2002 et 2010. Cette génération, pourtant beaucoup riche en individualités, n'a jamais pu suivre les traces héroïques de celle de 1990. Roger Milla ne s'est d'ailleurs pas privé de critiquer publiquement Eto'o. Tout n'est pourtant pas à jeter, loin s'en faut. Si les trois participations de la star camerounaise (il était également présent en 1998) au Mondial ont globalement déçu (malgré trois buts en ce qui le concerne), il a tout de même remporté deux fois la CAN (2000, 2002) et le titre olympique à Sydney en 2000, où il marque un but en finale contre l'Espagne. Il est aussi, accessoirement, le meilleur buteur de l'histoire de la CAN avec 18 réalisations.

Parcours en club: Exceptionnel, et sans égal pour un joueur africain. Boudé par le Real Madrid, à qui il ne pardonnera jamais vraiment ce manque de confiance, Samuel Eto'o Fils explose d'abord à Majorque, qu'il quitte en 2004 non sans être devenu le meilleur buteur de l'histoire du club. La suite de sa glorieuse histoire, c'est à Barcelone que le Camerounais va l'écrire. En Catalogne, il devient un géant du football mondial. Il se taille un palmarès hors normes, remportant par deux fois la Ligue des champions, la Liga à trois reprises, la Coupe du Roi et la Super Coupe d'Espagne. Rien ne lui échappe. Il inscrit au total 130 buts en 200 matches avec le Barça. Quand il part en 2009, c'est la tête haute. Et quand il revient à Barcelone au printemps 2010 avec l'Inter Milan, c'est pour sortir le club blaugrana de la Ligue des champions, qu'il va ensuite remporter avec les Nerazzurri. Comme avec le Barça en 2009, il réussit le triplé championnat-coupe-Ligue des champions avec l'Inter. Du jamais vu dans l'histoire du football pour un même joueur. Eto'o prouve alors à ses rares détracteurs que ce n'est pas le Barça qui l'a fait, mais bien son seul talent.

Le must: Eto'o a tant gagné et tant marqué qu'il est difficile de choisir. Alors, de façon presque paradoxale, s'il fallait sortir un match de la carrière de Sam Eto'o, ce serait peut-être la demi-finale retour de C1 à Barcelone avec l'Inter en 2010. Réduits à dix au bout d'une demi-heure, les Lombards ont bétonné. Eto'o a joué quasiment arrière gauche jusqu'à la fin de la rencontre. Comme quoi on peut avoir un ego énorme et le sens du sacrifice. Beaucoup possèdent le premier sans le second.

La stat: 3. Samuel Eto'o est le seul joueur africain à avoir remporté trois fois la Ligue des champions. Il l'a fait qui plus est avec deux clubs différents, et en marquant dans deux finales différentes.

_____________________________________________________________________________

Imago

2. GEORGE WEAH
Pays: Liberia
Date de naissance: 1er octobre 1966
Lieu de naissance: Monrovia
Poste: Attaquant

En bref: Dans l'histoire du football, a-t-on déjà vu un joueur avec un tel compromis entre puissance physique dévastatrice, finesse technique, explosivité et rapidité? Pas sûr. Weah possédait tout ça, et c'est ce qui le rendait exceptionnel.

Parcours en sélection: Fautes de structures suffisantes, le Libéria n'a jamais réussi à s'imposer comme une nation majeure du football africain. Même Weah n'a pu porter à bout de bras sa sélection pour l'amener vers les sommets. Ce n'est pourtant pas faute de lui avoir donnée de son temps… et de son argent. En fin de carrière, il fut tout près de qualifier le Libéria pour la Coupe du monde 2002. Il n'avait manqué qu'un point aux Lone Stars.

Parcours en club: Révélé à Monaco, starisé au PSG, consacré au Milan. Pendant une décennie, George Weah s'est imposé comme un des plus grands attaquants de la planète. Weah avait tout. L'ASM fut la première à profiter de ses talents. Il marque près de 50 buts en championnat en quatre saisons, et se révèle tout aussi efficace en Coupe d'Europe. En 1992, il débarque au Paris Saint-Germain, où il forme avec David Ginola un sacré tandem offensif. Son rendement en Ligue 1 laisse parfois à désirer mais Weah se transcende dans les grands matches européens. Il marque face à Naples, la Juventus, le Real, le Bayern, le Barça… Ses exploits répétés finissent de convaincre l'AC Milan, qui le recrute en 1995. Dès sa première saison, il prend une part active à la conquête du Scudetto et marque près de 60 buts en trois saisons. Sa fin de carrière, plus chaotique (Chelsea, City, Marseille puis Al-Jazira) n'effacera en rien ses années de gloire.

Le must: Il est des buts qui marquent une carrière et entrent spontanément dans l'histoire. Le dimanche 8 septembre 1996, lors de la première journée de Serie A, Weah marque un de ces buts qui vous font passer à la postérité. A San Siro, face à Vérone, il récupère le ballon dans sa propre surface après un corner. Au terme d'une chevauchée de 95 mètres, il inscrit un but hallucinant, éliminant sept des dix joueurs de champs adverses. Un chef d'oeuvre.

La stat: 1. George Weah est le seul joueur africain à avoir inscrit son nom au palmarès du Ballon d'or. En 1995, les votes ne sont plus limités aux seuls joueurs européens. Une aubaine pour Weah (qui a également obtenu trois Ballons d'Or africains dans sa carrière), qui rafle la mise et inaugure cette nouvelle ère. Il attend toujours son successeur.

_____________________________________________________________________________

Eurosport

3. ROGER MILLA
Pays: Cameroun
Date de naissance: 20 mai 1952
Lieu de naissance: Yaoundé
Poste: Attaquant

En bref: Pas le plus grand joueur africain de l'histoire, intrinsèquement parlant. Mais probablement le plus emblématique et l'un des plus importants. Grâce à lui, le football africain a pris une autre dimension et personne n'a fait plus pour sa crédibilité au plus haut niveau.

Parcours en sélection: Sa légende, c'est d'abord, et même presque exclusivement, sous le maillot des Lions Indomptables que Roger Milla l'a bâtie. Avec notamment deux victoires en Coupe d'Afrique des Nations et, surtout, trois phases finales de Coupe du monde (1982, 1990, 1994), où il a à chaque fois trouvé le moyen de laisser une empreinte. Il a été une des premières stars africaines à briller sur la scène mondiale. Aujourd'hui, avec l'internationalisation du football, de nombreux grands joueurs africains évoluent dans les plus grands clubs, mais aucun n'a jamais eu un rayonnement approchant en sélection au plus haut niveau. Grâce à lui, le football africain a pris une autre dimension.

Parcours en club: Contrairement à la plupart de ses compères dans le haut de ce classement, Milla, figure légendaire de la sélection camerounaise, n'a jamais évolué dans les plus grands clubs. A ce titre, il est un peu l'anti Samuel Eto'o. Après ses débuts au Cameroun, il a en fait effectué la quasi-intégralité de sa carrière professionnelle dans le Championnat de France. Il a 25 ans lorsqu'il quitte le Tonnerre de Yaoundé pour Valenciennes. Il évoluera ensuite à Monaco, Bastia, Saint-Etienne et Montpellier, entre Ligue 1 et Ligue 2, inscrivant 117 buts en douze ans, toutes compétitions confondues. Du bon, du moins bon, mais le sentiment de ne jamais avoir mis pleinement à profit son potentiel colossal. Car Milla possédait un compromis qualités techniques/aptitudes physiques absolument exceptionnel. Lui estime ne jamais avoir trouvé dans ses divers clubs la confiance qu'il recherchait.

Le must: Sa Coupe du monde 1990, évidemment. Une histoire aussi improbable qu'extraordinaire. A 38 ans, Milla est quasiment à la retraite. Il joue à la Réunion, en Division d'Honneur. Deux ans après avoir quitté la sélection, il rempile à la demande du président camerounais en personne. Résultat, quatre buts (dont un doublé en huitièmes de finale face à la Colombie) et un parcours de rêve, le Cameroun devenant la première équipe africaine à se hisser en quarts de finale, où il s'incline en prolongation face à l'Angleterre. Cette aventure lui vaudra son deuxième Ballon d'Or africain, 14 ans après le premier.

La stat: 42. Roger Milla est toujours le plus vieux buteur de l'histoire de la Coupe du monde. Quatre ans après le Mondiale italien, il est encore présent avec le Cameroun lors de la World Cup américaine, en 1994. Si les Lions Indomptables vivent un naufrage collectif, Milla, lui trouve le moyen d'inscrire deux buts, le dernier à 42 ans et 39 jours.

_____________________________________________________________________________

Reuters

4. DIDIER DROGBA
Pays: Cote d'Ivoire
Date de naissance: 11 mars 1978
Lieu de naissance: Abidjan
Poste: Attaquant

En bref: Une éclosion tardive. Mais une fois Drogba lancé, plus personne n'a pu stopper son irrésistible ascension. Un des meilleurs attaquants du XXIe siècle, tout simplement. Avec, en prime, un charisme irrésistible.

Parcours en sélection : Individuellement brillant, mais finalement assez frustrant en termes d’accomplissement collectif. Malgré une génération exceptionnelle, la Côte d’Ivoire a échoué par deux fois en finale de la CAN, en 2006 et 2012. En Coupe du monde, les Eléphants, il est vrai peu gâté par le tirage au sort, n’ont pas franchi le premier tour en 2006 comme en 2010. Pourtant, Drogba affiche des statistiques impressionnantes en sélection, dont il est le buteur le plus prolifique de l’histoire avec 58 buts. Il reste aussi le premier joueur ivoirien à jamais avoir marqué en phase finale de Coupe du monde. Au Mondial, il a quand même marqué face à l’Argentine et au Brésil. Pas mal, même si ça n’efface pas un sentiment d’inachevé.

Parcours en club : Brillantissime. Il a déjà 24 ans quand il quitte Le Mans pour Guingamp. C'est là qu'il commence à vraiment faire parler de lui. Un an plus tard, il signe à Marseille. Il n'y restera qu'une saison, mais quelle saison ! Finaliste de la Coupe UEFA, l'Ivoirien flambe sur la Canebière. Au point que l'OM ne peut garder sa star devant le pont d'or de Chelsea. DD va rester huit saisons à Londres, devenant un pion essentiel des Blues. Deux fois meilleur buteur de Premier League, trois fois champion d'Angleterre, quatre fois vainqueur de la Cup et deux fois de la Coupe de la Ligue, il décroche la Ligue des champions en 2012.

Le must : Sa finale de Ligue des champions 2012 contre le Bayern, justement. Il a été le symbole du refus de la défaite de Chelsea et le héros de la victoire des Blues. Son but égalisateur à deux minutes de la fin, puis son penalty libérateur lors de la séance de tirs au but ont fini de l’ancrer pour de bon dans la légende du club londonien. Quelle meilleure conclusion à son exceptionnelle carrière anglaise ?

La stat: 46. Le nombre de buts de Drogba en Coupe d'Europe. Meilleur buteur de la Coupe UEFA en 2004 avec l'OM, il est ensuite devenu le meilleur buteur de l'histoire de Chelsea sur la scène européenne. Drogba a toujours brillé en Coupe d'Europe, avec une moyenne de 0,54 but par match, plus élevée que son ratio en championnat.

____________________________________________________________________________

AFP

5. SALIF KEITA
Pays: Mali
Date de naissance: 8 décembre 1946
Lieu de naissance: Bamako
Poste: Attaquant

En bref: Un joueur si marquant que son club finira par choisir son surnom comme emblème. Une figure si évocatrice qu'on fera un film de sa vie. Un buteur insatiable, doublé d'un artiste.

Parcours en sélection: Son talent était si précoce que Salif Keita est devenu international pour la première fois à l'âge de… 15 ans. Aujourd'hui encore, cela reste un record. Pourtant, sa carrière avec la sélection malienne n'a jamais atteint les sommets de son parcours dans ses différents clubs. Son principal fait d'armes reste la CAN 1972, où il avait atteint la finale. Mais, blessé, il ne l'avait pas jouée et n'avait d'ailleurs pas inscrit un seul but au cours du tournoi.

Parcours en club: Salif Keita est inévitablement associé à l'AS Saint-Etienne. L'anecdote de son arrivée dans le Forez est archi-connue mais si savoureuse qu'on ne peut que la resservir. Pour ceux qui l'ignoreraient, Keita a donc débarqué à Orly un jour d'automne, en 1967. Il hèle un taxi et lui demande de l'emmener… au stade Geoffroy-Guichard, à Saint-Etienne. La nouvelle recrue de l'ASSE a donc d'abord coûté cher à son club. Mais il n'aura pas à le regretter. Dès sa première saison, il inscrit douze buts en championnat. Puis c'est l'orgie. Les quatre années suivantes, il totalise 113 buts en D1, soit 28 en moyenne par saison ! Il devient la star incontournable des Verts, régale le public forézien de ses dribbles géniaux et de son sens du but. Il conquiert trois titres de champion de France avec Saint-Etienne sous le commandement d'Albert Batteux et décroche le tout premier Ballon d'Or africain en 1970. L'histoire se termine en queue de poisson avec les Verts après son transfert à Marseille en 1972. Il ne reste qu'une saison sur la Canebière avant de filer en Espagne, à Valence. S'il ne retrouvera jamais tout à fait son rythme de croisière stéphanois, il restera toujours prolifique. Mais Keita n'a jamais vraiment quitté Saint-Etienne. En 1968, le club a adopté la panthère noire, surnom de son buteur malien, en guise d'emblème.

Le must: Sa campagne 1970-71 avec Saint-Etienne. Cette saison-là, Keita inscrit 42 buts. Un seul joueur a fait mieux dans l'histoire du Championnat de France: Josip Skoblar, auteur de 44 buts… la même année. En fin de saison, il réussit même un enchainement inédit, en signant un sextuplé puis un quadruplé lors de deux matches consécutifs à Geoffroy -Guichard !

La stat: 10. Le nombre de fois où Salif Keita a inscrit au moins trois buts en Ligue 1. Il a signé un sextuplé, deux quadruplés et sept triplés. A tout cela, on peut ajouter plus d'une trentaine de doublés.